Martigny

Publié le par Barulaïre

              Une promenade à Martigny est toujours un plaisir.

             Tout d?abord, il y a la route. Rien que la suivre vaut le déplacement. Depuis Cluses, ce sont un peu plus de 80 km de virages et de magnifiques paysages. Jusqu?à Chamonix, il y a le viaduc des Egratz sur ses grands et si fins piliers que le tablier fait penser à un tapis volant. Les paysages? Après Chamonix, on passe par le col des Montets ; arrivés en haut, on fait une pause pour visiter le petit jardin alpin et écomusée, riches en végétaux, animaux, minéraux et passionnants pour petits et grands grâce aux commentaires dispensées par plusieurs personnes. On peut également y regarder un documentaire. Puis Vallorcine (la vallée des ours, il y en eut autrefois)
                         En suite, le frontière (avec ses boîtes de chocolat suisse, ses cigarettes, coucous et autre bimbeloterie avec edelweiss et bois bien bruni). Un autre col, le col de la Forclaz  On peut aussi s?arrêter là pour pique-niquer, admirer le paysage sublime vers Martigny et la vallée suisse. Mais surtout, la route descend au travers des vignobles, serpente parmi les seps plantés selon le relief, des escaliers escaladent les vignes, les vignes dégringolent jusque dans la ville ! C?est un spectacle très étonnant !

              Après quelques grands virages on est dans la ville. 
                        Martigny est une jolie ville mais je ne l?ai pas vraiment visitée (un bon motif pour y retourner, si tant est qu?il en faille un !). J?ai gardé en mémoire quelques jolies maisons et jardins, des rues aux grands arbres et, vue de là, la vigne qui se mêle aux habitations avant d?attaquer la montagne. C'est aussi une ville dont l'histoire remonte à l'antiquité, les Romains ne s'y étaient pas trompés !

              Martigny c?est surtout pour moi la fondation Gianadda.
                         C?était pour y voir une exposition que nous y sommes allés la première fois. C?est grâce à Van Gogh que nous avons découvert cette belle route ! L?expositions était particulièrement bien conçue : elle présentait des ?uvres depuis les premiers tâtonnements du peintre en passant par sa maturité jusqu?à celles, si bouleversantes, si douloureuses,de la folie. Nous y sommes retournés pour une exposition d?icônes. Quand la fondation Gianadda aborde un sujet, on peut être sûr qu?il sera complètement traité et parfaitement présenté.

                       En plus des expositions temporaires, la fondation recèle des surprises : le musée gallo-romain qui est à l?origine de son existence, des sculptures contemporaines dans les jardins, musée de l?automobile avec ses petites merveilles du début du XXe siècle. Il y a de quoi faire ! Compter minimum une demie journée quand vous allez voir une expo.

                       Et pour une grande promenade, retour vers Cluses en faisant le tour du lac par Lausanne, Nyon.


Le site officiel de la ville de Martigny : http://www.martigny.ch/

Sports, loisirs et culture à Martigny : http://www.martigny.com/

Martigny sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Octodure  



 

Publié dans Suisse voisine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article